Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/01/2012

"La cuvée des cosaques"

vins moldaves, moldavie, cricovaUn climat propice à la culture de la vigne, un sol fertile, la viticulture en Moldavie est une tradition ancestrale. La qualité des  vins moldaves pourrait faire pâlir certains producteurs français. Les Moldaves ont même obtenu des médailles d’or  lors de salons internationaux. Au XIXème siècle, la Moldavie fournissait même la cour royale en Grande Bretagne .Pendant la période soviétique, la Moldavie était la « cave » de l’URSS..Youri Gagarine d’ailleurs l’avait bien compris quand arrivé dans l’espace, il avait distingué un petit pays en forme de grappe de raisin sur la planète bleue. Ca n’a pas échappé à Poutine non plus, bien que sobre, avait souhaité fêter son  50ème anniversaire dans les caves de Cricova.

 Igor, Ukrainien de Transnistrie, est viticulteur mais aussi un Cosaque, et fier de l’être. Ses aïeuls étaient venus libérer la Bessarabie du joug turc sous le commandement du feld-maréchal Souvorov, sous Catherine II. Ce dernier créa la ville de Tiraspol en 1792, capitale actuelle de la République Autoproclamée de Transnistrie (PMR).

 Par contre, la cave d’Igor est un domaine réservé. C’est le seul qui a la clé même sa femme Irina n’y a pas accès. Il ne délivrerait pour rien au monde ses secrets de fabrication et sait « marier » les différents cépages tels que le « Cabernet sauvignon », le « Merlot », le « Feteasca Alba ». Pénétrer dans la cave d’Igor est une marque d’estime (et de confiance) car il est aussi  bien sélectif dans la sélection de ses cépages  que dans le choix de ses  hôtes.

 De plus, la cave d’Igor fait office d’abri anti-canicule, de coffre-fort mais pourrait servir  également de Bunker en cas d’éventuelles agressions turques, ses ennemis jurés. Outre son air un peu taciturne, il se « lâche » après quelques verres du breuvage de Bacchus.

 Alors, il envisage d’exporter son produit sous le label « La Cuvée des Cosaques ». Il a déjà échantillonné envins moldaves,moldavie,cricova 2010 lors d’une visite d’une Française. Au cours de la soirée, le projet était en phase de développement. Mis à  part quelques petits détails de logistique dus au statut particulier de la République autoproclamée du Dniestr (Transnistrie), il est bien déterminé à présenter ses produits  à VINEXPO à Bordeaux. Il souhaite montrer aux « Gaulois » le savoir-faire cosaque. Il faut dire que le vignoble en Moldavie représente 2% de la superficie du vignoble mondial, soit 145 000 hectares pour une superficie de 34 000 km² .

 Compte tenu des embargos successifs de la Russie envers les importations de vins moldaves, le Cosaque, malgré son attachement à « l’Empire », à la « Troisième Rome » et sans leur tourner le dos, sa passion pour le vin le pousse à s’internationaliser, lui qui n’a jamais voyagé en Europe.

 En tout cas, Igor, le Cosaque, aura bien sa place au milieu de tous ces grands crus occidentaux, sachant également qu’il maîtrise bien les techniques de distillation et sait élaborer un cognac fait maison que de grandes marques pourraient lui envier.

 Et toujours avec modération, Noroc ! (à la vôtre).

Photos : Alison Kim Crumbie

18:32 Écrit par sacha dans Culture, International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vins moldaves, moldavie, cricova | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |